Comment réussir le bouturage d'un framboisier : nos conseils pratiques !

Tout comme le fraisier et le figuier, le framboisier fournit de délicieux fruits lorsqu’il est bien entretenu. Bien qu’il soit petit, il peut être productif pendant toute une décennie lorsque les conditions sont réunies. De même, son greffage est tout aussi facile quand vous respectez les étapes. Plus de détails dans ce bulletin.

Techniques de bouturage

La multiplication du framboisier se fait soit à partir des rameaux feuillés ou des racines. Ces racines (rhizomes) sont des hampes représentant des réserves de nutriments. Il est aussi possible de faire la bouture par principe de division de touffe, ce qui est visiblement plus facile. Ceci vous permettra de bénéficier à partir d’une seule plante mère, d'un nombre considérable de plantes. Élaborée à partir des rameaux feuillés, la méthode du greffage des tiges s’expérimente de préférence en début d’été. Quant à celle de la bouture des racines, elle est praticable entre octobre et novembre.

A lire aussi : Quelles plantes vivaces retombantes pour jardinière choisir ?

Pour la réalisation des travaux, vous aurez besoin de graviers, du sable de rivière, de la tourbe et d’une caissette. Prévoyez aussi de l’hormone de bouturage pour les tiges ainsi qu’un sécateur propre et bien aiguisé.

Implantation

Lorsque vous consacrez du temps pour l’entretien de votre framboisier, vous pourrez profiter de ses fruits pendant 6 à 10 ans. De ce fait, il est primordial de respecter chaque étape de la mise en terre.

A lire en complément : Quel race de chien pour une maison sans jardin ?

Bouture des tiges

Pour bénéficier d’une bonne récolte, il est préférable d’opter pour des rameaux sains âgés d’au moins un an. Choisissez donc des baliveaux dont l’écorce est déjà marron clair et qui sont situés à la base de l’arbre puis coupez autant de tronçons que possible. Veillez à ce que chaque tronçon découpé comporte deux bourgeons et enlevez-les juste au-dessus. Plongez ensuite le bout inférieur de chaque tronçon dans la poudre de bouturage puis disposez-les verticalement en pleine terre. Enfoncez les tiges de manière à ce que le premier œil ait le même niveau que le sol.

Respectez à chaque fois une distanciation de 0,5 cm en biais entre les plants. De même, accordez une attention particulière à l’orientation des coupes de sorte que l’eau puisse s’effondre du côté opposé de l’œil. Vous pouvez aussi bien les mettre dans un pot tout en versant un mélange de terre de votre jardin et du sable dedans. Pour éviter les coups de soleil, optez pour un espace frais semi-ombrageux. Remblayez avec la terre située autour de la bouture puis arrosez la zone de manière homogène. Tirez enfin le sol à la courte paille afin qu’il puisse garder sa fraicheur et ainsi cacher le bourgeon.

Bouture de la racine

Rappelons que le framboisier est un arbuste drageonnant engendrant des tiges chargées de réserves et remplies de racines faciles à extirper. Pour réaliser ce bouturage en automne, disposez dans votre caissette en polystyrène d’environ 15 cm de profondeur une couche de gravier et/ou de billes d’argiles. Surmontez ensuite avec une mixture d’un tiers de sable et de deux tiers de tourbe pour favoriser le drainage. Choisissez des rhizomes ayant de fines racines mesurant à peu près 1 cm de diamètre tout en faisant attention pour ne pas les détruire.

Découpez-les en tronçon de 10 cm et veillez à ce que chacun d’eux ait un œil. Ensuite, insérez-les automatiquement horizontalement dans votre bocal toujours en gardant l’œil au même niveau. Recouvrez avec le même mélange à une hauteur de trois centimètres. Arrosez avec une quantité importante d’eau et mettez la caisse sous un châssis jusqu’au prochain printemps. À partir du mois de mai, semez en verre votre greffage de racines. Attention, vous ne devez repiquer que celles dont les tiges sont en plein développement dans le trou où vous aviez auparavant mélangé la terre du jardin et le terreau.

Lorsque vous respectez les instructions prescrites, la multiplication du framboisier sera comme un jeu d’enfant pour vous. De plus, vous bénéficierez de 95% de chance de réussite. Toutefois, vous devez confectionner cette action en temps de gel.

Entretien du framboisier

Après le greffage, il est nécessaire d’accorder assez de temps à l’arbre pour une bonne croissance. Cependant, dès lors qu’il sera assez mature, vous devez procéder à la fertilisation du terrain en ajoutant de l’engrais de fond en automne. Vous utiliserez par contre celui appelé ‘’petits fruits’’ une fois que la flore commencera à s’élargir. Assurez-vous de bien aérer les espaces afin de ne pas détruire les racines superficielles du baliveau. De même, vous devez retenir autant que possible les nouveaux rejets.

En ce qui concerne l’arrosage, il est recommandé de le faire en été pour que votre arbre ne manque pas d’eau et soit fructueux. Nourrissez-les donc tous les deux pour chaque pied surtout lorsque le degré de chaleur est élevé. Vous pouvez également les protéger avec des écorces de bois pour que l’évaporation de l’eau soit lente.