Quand semer du persil avec la lune ?

Le persil est une plante aromatique très populaire qui parfume diverses variétés de plats à travers le monde. Il peut parfois avoir un certain caractère que l’on traite de capricieux, mais il n’en demeure pas moins une plante facile à cultiver. Quand faut-il alors planter du persil avec la lune ? Comment le faire pousser en hiver ? Découvrez plus de détails dans la lecture de cet article.

Quand semer le persil avec la lune ?

Le moment idéal pour planter du persil est la période de la lune montante. Néanmoins, si les plants de persil à cultiver sont achetés dans le commerce, il est recommandé d’attendre que la lune soit descendante pour les cultiver. Réaliser le semis de persil devient très simple lorsque les paramètres du temps sont bien connus. Voici quelques étapes pour y parvenir :

A voir aussi : Comment appliquer un enduit hydrofuge ?

  • Faire tremper les graines de persil dans de l’eau pendant une demi-journée, puis les sécher dans un récipient ;
  • Aménager le sol pour la culture du persil et le tasser en douceur à l’aide d’un râteau ;
  • Semer les graines de persil puis les recouvrir immédiatement ;
  • Arroser et veiller à ce que la terre demeure humide pendant une longue période ;
  • Éclaircir chaque 5 cm de plantules qui apparaîtront;
  • Attendre la période de la lune montante pour récolter les feuilles de persil.

Par ailleurs, il est possible de planter à nouveau les surplus de persil à certains endroits, en les retirant tout en douceur. Dans ce cas de figure, il est mieux de les replanter lorsque la lune est descendante pour stimuler le développement des plantes. Aussi, il est vivement recommandé de récolter le persil en jour, ou simplement lorsque la lune passe par les constellations Poisson, Cancer ou Scorpion. Un surplus de persil risque d’être récolté, mais heureusement, il est toujours possible de les conserver au frigo.

A lire également : Pourquoi avoir beaucoup de limaces dans son jardin est utile ?

À quels endroits planter du persil ?

Avant de savoir où planter du persil, il est indispensable de vérifier certains facteurs. Ils permettront de déterminer l’emplacement idéal pour le persil. Ainsi lorsqu’on plante le persil en pleine terre, il faudra veiller à bien humidifier le sol et à bien le drainer. En effet, le persil planté en pleine terre a besoin de ces conditions pour son développement. Il lui faut un certain espace, où passe la lumière du soleil, avec peu d’ombre. Néanmoins, lorsque le sol n’est pas fertile, les récoltes sont souvent mauvaises.

Lorsqu’on cultive du persil en pot, il est possible de le mettre en intérieur, mais dans un emplacement exposé à la chaleur et à la lumière. La cuisine est d’ailleurs un emplacement idéal pour ce type de culture. Il faut obligatoirement que le pot soit vaste et contienne de la terre humide. Si la terre du jardin remplit cette condition, alors elle sera un emplacement idéal. Aussi, il n’est pas recommandé de mettre le persil à côté du céleri pour éviter le risque d’hybridation. Par ailleurs, il est déconseillé de l’installer auprès de certains végétaux comme l’échalote, l’oignon, le poireau ou la ciboulette, qui présentent tous un effet répulsif.

Comment faire pousser le persil pendant l’hiver ?

En général, le persil est semé entre le mois de mars et celui d’août. Il faudra au préalable attendre 3 mois avant de penser à sa récolte. Néanmoins, il est possible de faire le semis dès le mois d’avril, voire celui de février. Il faut alors s’attendre à ce que le semis réalisé en été fasse naître du persil pendant l’hiver. Pour prolonger sa durée de vie, il faudra le conserver et bien le protéger, à l'abri de la fraîcheur hivernale. Il est d’ailleurs plus facile d’y parvenir lorsque la culture du persil se fait en pot. Il suffit alors de le conserver à l‘intérieur de son domicile.

Mais si la culture n’est pas faite en pot, il sera nécessaire d’installer une couverture hivernale pour protéger le persil. Ce qui lui permettra de bien se développer de façon naturelle. Pour cultiver le persil pendant l’hiver, il faut faire des sillons distants de 30 cm, avec une profondeur de 2 cm pendant le mois de juillet. Il faut aussi bien arroser le sol avant de réaliser le semis. Enfin, les grains doivent être répartis de manière équitable dans chaque sillon pour obtenir de bons résultats.