Quand arroser une plante carnivore ?

Avez-vous une plante carnivore  ? Les plantes carnivores viennent généralement de zones humides, donc elles adorent l’eau. Cela dit, il est essentiel de connaître les périodes durant lesquelles vous devez les arroser.

Du printemps à l’automne

Il est facile d’arroser la plupart des plantes carnivores communes pendant la période du printemps à l’automne. Il suffit de leur fournir de l’eau de façon permanente et à l’intérieur d’un cache-pot, d’un bac ou d’une sous-tasse. La terre peut très vite sécher, donc vous devez vous assurer que la plante bénéficie continuellement d’eau.

A découvrir également : Quelle différence entre lavande fine et lavande vraie ?

S’agissant des périodes de canicule, vous devez mettre plus d’eau à la disposition de la plante. Par ailleurs, la plupart de ces plantes doivent être arrosées par le bas. En d’autres termes, il faut directement remplir leur soucoupe. Toutefois, certaines variétés de ces végétaux ont besoin d’être vaporisées ou aspergées par le haut.

Durant l’hiver

Les plantes carnivores communes telles que le drosera tempéré, le dionaea et le sarracenia passent l’hiver à l’extérieur. Par contre, évitez de les mettre dehors pendant les grosses gelées dont la température est plus basse que -10 °C. En réalité, si le substrat de la plante gèle, cela peut mettre les racines en danger.

Lire également : Comment traiter un Mirabellier malade ?

En outre, l’hiver est une saison de repos pour les végétaux carnivores tempérés. Ainsi, vous devez nécessairement laisser leurs substrats mouillés sans les garder immergés dans l’eau. En ces moments, il est conseillé de retirer la soucoupe pour que les pluies régulières se chargent de l’arrosage.

Cependant, vous devez régulièrement vérifier si les plantes sont bien nourries pendant les périodes de pluies rares. N’hésitez pas à leur fournir de l’eau si elles en ont besoin.

Les eaux à utiliser pour arroser une plante carnivore

Toutes les eaux ne sont pas conseillées pour les plantes carnivores. Il s’agit de l’eau de robinet, de l’eau en bouteille et autre eau minérale. Toutefois, vous pouvez opter de préférence pour de l’eau de pluie, l’eau déminéralisée, l’eau distillée ou encore l’eau osmosée.

Par ailleurs, la récupération de l’eau de pluie se fait à l’intérieur d’un récipient neutre comme le plastique. Si vous voulez utiliser une cuve en terre cuite ou en béton, vous devez employer une bâche pour l’isoler. Cela permet d’éviter les transferts de substances entre l’eau et la paroi, ce qui peut charger le liquide de particules et de minéraux.

En outre, il est possible que l’eau déminéralisée soit parfumée. Pour vous en assurer, sentez le contenu du bidon ; si vous remarquez un parfum, ne l’utilisez pas pour la plante.