Comment entretenir un gazon naturel ?

Le gazon naturel est une meilleure alternative à la pelouse artificielle réputée pour être un peu plus chère. De même, le gazon naturel va capter le dioxyde de carbone pour libérer de l’oxygène, un mécanisme bénéfique pour l’environnement. Il saura également améliorer votre confort de vie. Cependant, vous devez bien l’entretenir pour en profiter dans le temps. Découvrez ici comment vous y prendre.

La tonte du gazon

Entretenir un gazon naturel implique la réalisation d’un certain nombre de travaux. L’entretien d’un tel gazon va donc débuter par sa tonte. En effet, si vous venez de l’installer, il est recommandé d’attendre deux semaines avant d’effectuer une tonte. En réalité, pendant cette période, votre gazon prendra le temps de s’enraciner.

A lire en complément : Quelle profondeur pour semer du gazon ?

Aussi, il ne faudra pas non plus marcher sur votre tapis vert durant les deux semaines qui suivent son installation. Après ce temps, vous pouvez tondre votre pelouse. Cependant, la fréquence à laquelle vous tondez le gazon va dépendre de la saison. En été, où la pluie se fait rare, 2 tontes par semaine seront suffisantes.

En automne et au printemps, vous pouvez tondre votre gazon quotidiennement. De préférence, utilisez un robot tondeuse qui vous permettra d’avoir une surface égalisée à tout point de la pelouse. Par ailleurs, il est déconseillé de tailler votre gazon naturel à ras le sol.

A lire également : Comment choisir sa pelouse synthétique ?

Cela entacherait l’esthétique de votre pelouse. De même, la biodiversité du sol peut être détruite.

L’arrosage du gazon

Pour maintenir sa verdure tout au long de l’année, vous devez arroser votre gazon naturel de la façon la plus adaptée. La pelouse a surtout besoin d’eau en été ou au début des mois d’automne et de printemps. Contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire d’arroser quotidiennement votre pelouse même en été.

Dans le cas où vous opteriez pour ce mode d’arrosage, votre pelouse devient plus fragile. En effet, les gazons vont développer leurs racines vers la surface. En conséquence, ils seront plus vulnérables par temps sec. Il est néanmoins recommandé d’arroser gracieusement le jardin 2 fois par semaine en été, en automne, et même au printemps.

Pour savoir si une pelouse est bien arrosée, vous pourrez marcher dessus. Vous remarquerez que les empreintes de vos pas persistent pendant quelques secondes. De même, la couleur du gazon vire au bleu-vert.

Le désherbage

Le désherbage est une étape importante de l’entretien d’une pelouse naturelle. En effet, les plantes adventices sont réputées pour asphyxier les gazons. Si vous n’avez pas une grande surface de pelouse, vous pouvez opter pour un arrachage manuel. À l’aide d’un couteau, retirez l’adventice avec sa racine.

Dans le cas où vous auriez une plus grande surface, les désherbants naturels vous seront d’une grande utilité. En raison de sa forte teneur en amidon, l’eau de cuisson des pommes de terre ou des pâtes peut lutter contre les mauvaises herbes. Le vinaigre blanc est également un produit de choix. Mais vous devez le diluer en amont.